7 octobre 2021Comments are off for this post.

L’influence de la police de caractères

Chaque jour, nous sommes influencés par les polices de caractères. Vous aussi, dès votre plus tendre enfance et sans avoir de lien particulier avec le métier de l'image! Consciemment ou non, les différentes formes d'écritures donnent une première impression sur un mot avant même de le lire. Voyons ensemble quelles sont les grandes familles de caractères et l'émotion qu'elles dégagent.

Que fait la police?

Mes enfants ont su déchiffrer rapidement des mots emblématiques, qu'elles connaissaient avant même de savoir lire. Il s'agit bien entendu de marques, mais dont les logos sont très typographiques: Migros, Coop, Alloboissons, etc. Bien entendu, la couleur et la position du mot en fait également des éléments identifiables. Une enseigne lumineuse donne déjà une indication sur le type de mot que l'on va lire, par exemple.

Aussi, nous sommes habitués à voir certains mots écrits avec une certaine police de caractères. Car les différentes typographies donnent du caractère au texte! La plupart du temps, on demande en premier lieu à une police qu'elle soit lisible. Mais elle transmet dans le même temps beaucoup d'émotion. Elle est en quelques sorte l'intonation qui manque à la lecture mentale.

Familles de caractères

Il existe plusieurs grandes familles de caractères. Une classification en onze familles a été inventée par Maximilien Vox en 1954. Il s'agit des classiques (humanes, garaldes et réales), modernes (didones, mécanes et linéales) et d'inspiration calligraphique (incises, scriptes, manuaires, fractures et gaéliques). Aujourd'hui, les linéales tirent leur épingle du jeu dans le design moderne. Elles ont de ce fait des sous-catégories très utiles à leur classification: grotesques, néo-grotesques, géométriques ou humanistiques.

Les onze familles de caractères de Vox.

Influence d'une police sur un mot connu

Alors que donneraient les logos que l'on connaît s'ils utilisaient une police d'écriture différente? J'ai fait l'essai avec quelques marques emblématiques: Vogue, Nutella, iTunes, Energizer et Instagram.

Nous avons mélangé les polices de caractères des logos de Vogue, Nutella, iTunes, Energizer et Instagram.

Nous remarquons ainsi de nombreux points qui destabilisent. L'élégance du logo de Vogue n'a pas la même énergie avec l'Helvetica Neue Black Condensed Italic utilisée par Energizer. Energizer n'évoque pas la même stabilité-dynamique avec la Billabong du logo d'Instagram. Instagram semble désuet avec la Myriad utilisée par iTunes. iTunes a une force qui ne convient pas à tout le spectre de musique qu'il propose avec l'Avant Garde Gothic du logo de Nutella. Enfin, Nutella n'évoque pas le même plaisir à tartiner avec la Bodoni utilisée dans le logo de Vogue.

La boucle est bouclée. Chaque type de caractère évoque une émotion, un ambiance, un style. Le travail des graphistes et des communicants en général est de jouer avec ces émotions pour créer des compositions adéquates, harmonieuses.

Combien de polices de caractères?

Il est couramment conseillé de ne pas excéder trois types d'écritures différentes sur un support, police, fonte, taille et couleur confondues. Cependant, un professionnel de la mise en page joue différemment avec cette règle pour la composition d'une carte de visite que pour l'édition d'un magazine. Comme toujours, il est nécessaire de privilégier la lisibilité, donc donner du poids à la hiérarchie, et l'homogénéité, donc avoir une ligne harmonieuse tout au long de la lecture d'un support.

Certains designers pensent n'avoir besoin que d'une sélection de 10 à 20 polices de caractères de qualité pour réaliser la totalité des créations de leurs carrières. La police Helvetica, créée en Suisse par Max Miedinger en 1957, est un bel exemple de caractère qui a été utilisé pour de multiples applications. Sa dimension internationale en fait une écriture utilisée autant pour la signalétique des métros New-Yorkais, mais aussi les logos de Lufthansa, Jeep, 3M, Laurastar, Orange, Tupperware ou les paquets de cigarettes neutres appliqués en France dès 2015.

Au contraire, certains créateurs n'imaginent pas se limiter à quelques polices alors que le monde en compte des dizaines de milliers.

En définitive

Le sujet est vaste et ses ramifications feront certainement l'objet de prochains articles. Cependant, nous pouvons imaginer à quel point le choix d'une police de caractères est un socle pour transmettre l'émotion souhaitée dans une bonne image d'entreprise.

N'hésitez pas à réagir à cet article en le partageant à des personnes intéressées ou en nous envoyant vos commentaires à bonjour@fluide.ch !

Adrien Quartenoud


Sources:

9 septembre 2021Comments are off for this post.

Quels sont les tarifs des graphistes en Suisse?

Il n'est pas toujours facile de parler d'argent en Suisse. Le marché graphique se base le plus souvent sur le temps de travail. Mais alors quel est le coût réel d'un graphiste? Quels prix sont pratiqués et pourquoi tant de différences?

Uberisation du travail graphique

À l'ère du tout gratuit, nous sommes habitués à consommer des informations, utiliser des applications ou bénéficier de produits à prix dérisoires. Il est donc possible d'acheter un logo avec vos couleurs préférées pour quelques euros, ou de créer un site en quelques clics. Ceci peut s'expliquer par la robotisation ou par l'uberisation du travail graphique.

Certains services se basent en effet sur des technologies de robotisation et d'automatisation qui permettent au client de faire le travail lui-même à moindre frais. Ainsi, en sélectionnant quelques logos qui plaisent, l’algorithme en propose d'autres qui ont un aspect similaire. Au client de travailler encore pour choisir une couleur, un positionnement, ajouter le nom de l'entreprise, etc. En plus du prix défiant toute concurrence, l'avantage est de pouvoir voir le résultat en direct sur des mockups (montages du logo en situation) et de pouvoir télécharger des fichiers finaux après quelques minutes. Par contre, il est probable que le visuel sur lequel repose toute l'image de marque de l'entreprise se retrouve également chez un confrère d'une région voisine ou sur un produit opposé à vos valeurs.

D'autres plateformes proposent des services de graphistes humains de par le monde. Il s'agit là d'uberisation du travail graphique. Des étudiants ou freelances s'inscrivent tels des chauffeurs Uber, s'engageant à produire des idées à la chaîne, rapidement et pour quelques yens. Ainsi, le client choisit parmi des propositions de graphistes avec lesquels ils n'ont jamais échangé à propos de souhaits, valeurs ou émotions. Le résultat peut être satisfaisant, à nouveau, selon son niveau d’exigence et son budget. Cependant, une fois le travail achevé, difficile de poursuivre une relation de confiance avec des personnes situées sous d'autres latitudes.

Les avantages des graphistes locaux

Comme dans chaque domaine, les travailleurs suisses sont plus onéreux. Aussi, nous pouvons espérer que les salaires perçus reviennent à leur tour dans l'économie locale. Les plus-values des professionnels locaux se manifestent à plusieurs niveaux. Une graphiste en phase avec l'environnement de son client est impliquée et a envie que cela fonctionne. Elle peut mettre son expérience au profit du client. Le graphisme suisse a une renommée internationale et la qualité du service rendu est bien souvent à la hauteur de nos attentes helvétiques. En discutant ouvertement et sans entrave, il est également naturel d'intégrer complétement les valeurs du client et d'effectuer un suivi sur plusieurs années.

La base temps est relative

Le temps à passer sur un projet est difficilement palpable pour une personne externe au métier. De plus, la vitesse d'exécution d'un travail peut varier d'un professionnel à l'autre sans influencer la qualité du rendu. Selon l'inspiration du moment, l'implication du client, ses attentes ou les problèmes rencontrés, deux projets similaires peuvent totaliser un nombre bien différent d'heures de travail.

Le cerveau des créateurs alternent en effet les phases de réflexion, de conception, de création et de production. Nous devons constamment résoudre des problématiques graphiques, techniques et sémantiques. Une idée vient parfois durant la nuit, ou un après-midi peut-être moins inspirant qu'un autre… À tout cela s'ajoute évidemment les tâches administratives et organisationnelles. Il est humainement difficile d'être productif et créatif durant les 8 heures que composent une journée de travail. Le temps passé sur un projet doit donc également tenir compte de ces contraintes.

Tarifs des graphistes en Suisse

Répartition du coût de graphisme pour un franc.

Trois grandes catégories de créatifs font partie du marché Suisse: les étudiants, les indépendants et les agences. Les étudiants d'écoles d'art font des expériences lucratives qui enrichissent leur portfolio. Cet argent de poche est libre de taxes et charges sociales. Leurs tarifs sont donc souvent très bas, dès CHF 20.-/h. Les graphistes indépendants, quant à eux, sont soumis a des charges sociales et professionnelles obligatoires, mais souvent pas à la TVA. Leurs tarifs en Suisse peuvent varier entre CHF 80.- et 160.-/h, selon l'expérience. Enfin, les agences de communication ont des avantages de stabilité et pérennité. La charge se répartit sur plusieurs personnes. Les tarifs de base du marché varient de CHF 120.- à 180.- hors taxes.

Aussi, pour un franc investi dans une agence de communication telle que la notre, environ 40 centimes sont dédiés à la création, 20 concernent la vente et l'administration, tandis que les charges sociales, frais généraux, impôts et amortissements se partagent équitablement les 40 centimes restants.

Comparaison déraisonnable des tarifs

Pour effectuer une petite comparaison, basons-nous sur le tarif préférentiel de CHF 138.-/h HT, dont nos clients bénéficient dès 30h de travail (voir nos CGV). Ce tarif est atteignable pour une demande classique d'un logo avec charte graphique et site web vitrine ou une brochure de présentation. Il représente certainement une bonne moyenne des agences ou graphistes locaux.

Chaque métier a ses spécificités, ses contraintes, ses bénéfices. Comparaison n'est pas raison, car tout le monde a le même objectif en tête, celui de gagner correctement sa vie en s'épanouissant sur les plans professionnel et personnel. Cependant, l'exercice est intéressant.

Ainsi, pour l'équivalent d'une heure de création graphique, il est possible d'obtenir:

  • 59 minutes de médecine alternative,
  • 57 minutes de réparation de votre voiture,
  • 45 minutes de support informatique,
  • 27 minutes de soins dentaires,
  • 21 minutes d'assistance juridique.

En définitive

Local, créatif, au service de votre business, le travail de communication d'une agence locale est sans aucun doute le choix logique à faire pour les entrepreneuses et entrepreneurs visionnaires et en phase avec la réalité du terrain. Avant de demander une estimation du coût de votre projet, assurez-vous qu'elle soit gratuite et sans engagement, comme chez nous. Ainsi, il vous sera possible de comparer en toutes connaissances de cause et à juste titre cette fois-ci, afin de trouver le partenaire qui vous correspond.

Adrien Quartenoud


Sources:

Article mis à jour le 14.12.2022 selon nos tarifs 2023.

2 septembre 2021Comments are off for this post.

L’importance d’une bonne image d’entreprise

Certains entrepreneurs et entrepreneuses estiment que leur image n'est pas une priorité, que leur travail opérationnel est le plus important. Pourtant, l'être humain fait des choix inconscients en une fraction de seconde qui pourraient avoir des conséquences sur le succès d'une société. Voyons ensemble les points essentiels d'une bonne image d'entreprise.

Vos choix en un clin d'œil

Accorderiez-vous votre confiance à un vendeur impoli aux habits usés ou plutôt à celui qui est soigné et respectueux? Feriez-vous le choix d'une entreprise dont les documents, vêtements ou véhicules sont négligés ou celle dont les éléments de communication sont forts et cohérents? Avant-même d'avoir fini les phrases ci-dessus, votre choix était fait. En un clin d'œil, malgré un manque flagrant d'informations, vous avez opté pour ce qui rassure. La première impression, souvent basée sur le visuel, est donc l'élément fondateur d'une bonne image d'entreprise.

Les économies d'énergie du cerveau

Robert Cialdini explique ces phénomènes en détail dans son livre Influence et manipulation que je vous recommande chaudement. Des recherches ont montré que notre cerveau tient compte d'une multitude de facteurs pour prendre des décisions. Or pour choisir ces facteurs puis les analyser, il faut beaucoup de temps et d'énergie. Dans un contexte social où les informations affluent rapidement de toute part, il est selon lui mathématiquement impossible de tout analyser. De plus, nos cerveaux préfèrent conserver leur énergie pour des fonctions vitales primaires, comme manger ou courir.

L’apparition d’automatismes permet d'éviter à nos cerveaux d'avoir à réfléchir en permanence. Robert Cialdini regroupe ces mécanismes cérébraux en 6 principes d’influence:

  1. La réciprocité: avoir envie de répondre de manière positive à quelqu'un qui nous offre un cadeau.
  2. L’engagement: une fois qu'on a dit ou écrit à propos d'un sujet, notre cohérence nous pousse à nous tenir cet "engagement".
  3. Les preuves sociales: si d'autres personnes ont fait ce choix, c'est qu'il doit être le bon!
  4. La sympathie: nous sommes plus enclin à accepter une requête d'une personne qui nous ressemble, qui nous fait des compliments et qui s'intéresse à nous.
  5. L’autorité: lorsqu'une personne en uniforme dit quelque chose, il est plus difficile de la remettre en question.
  6. La rareté: un objet en quantité limitée est plus attirant que celui qui est disponible à tout moment, à cause de notre biais cognitif à avoir peur de perdre une bonne occasion.

Les valeurs véhiculées par l'image

Porter une montre de luxe, se déplacer à vélo, se présenter en bleu de travail ou parler un chewing-gum en bouche sont autant de signaux qui donnent à l'autre la possibilité de se faire une opinion. Les théoriciens de la vente parlent souvent de poignées de mains franches (hors pandémie), de regard plus ou moins soutenu, de présentation impeccable. Il en va de même pour l'image d'une entreprise. La qualité d'un site web, d'un document imprimé ou d'une publication sur les réseaux sociaux permet aux prospects de se faire un avis émotionnel. La classe, le sérieux ou la confiance sont ressenties au premier regard. En personne, la finesse se juge sur l'apparence physique, l'odeur et la façon de parler. Lorsqu'une personne aperçoit un flyer, une voiture marquée d'un logo ou un site internet, des éléments hors du champs d'analyse logique rentrent en ligne de compte.

La police de caractères donne le ton

Il existe des milliers de polices de caractères différentes. Chacune a sa particularité, mais elles sont souvent regroupées en familles (cela fera l'objet d'un futur article). En voyant la typographie utilisée pour certains messages, certaines marques, notre cerveau fait immédiatement des raccourcis pour se faire un avis. En voici quelques exemples.

Choisiriez-vous les avocats X ou Y pour vous défendre?

Polices de caractères différentes pour des avocats.

Opteriez-vous le jouet X ou Y pour votre petit neveu?

Polices de caractères différentes pour des jouets.

Choisiriez-vous le savon X ou Y pour nettoyer votre peau sensible?

Polices de caractères différentes pour du savon pour peau sensible.

Ce sont des choix réflexes qui font appel à nos mémoires, notre histoire. Quels que soient les mots écrits, le choix de la police de caractère à utiliser pour la communication de son entreprise n'est pas neutre. Il doit se baser sur des éléments analytiques et conceptuels en adéquation avec le message et la cible plutôt que sur une envie personnelle.

L'émotion des formes et couleurs

Il en va de même pour le choix des formes et des couleurs. Le pointu est plus dynamique, l'arrondi est plus doux. Le rouge est excitant tandis que le vert est reposant. Ces clichés appliqués à des marques connues ouvre les yeux sur des concepts qui nous paraissent naturel au quotidien.

Logos Coca Cola et WhatsApp avec des couleurs inversées.
Logos Netflix et Google dont la rondeur et la rigidité ont été inversées.

La cohérence, liant d'une bonne image d'entreprise

En définitive, une des choses les plus importantes à mes yeux est la cohérence. Un logo et une charte graphique de qualité permettent de mettre en place une certaine unité à travers tous support, de la vitrine du magasin au polo du personnel, du site Internet à la carte de visites. Le rôle des agences de communication est de mettre vos valeurs en avant et de mettre toutes les chances de votre côté pour attirer de manière loyale de nouveaux clients.

Adrien Quartenoud


Sources d'inspiration:

  • Livre "Influences et manipulations", Robert Cialdini, 2014 (lien commercial)
  • Conférence "La typographie comme outil de design", David Rault, 2010 (lien YouTube)
  • Podcast et vidéos "Influence", Stan Leloup, Marketing Mania, 2019 (lien YouTube)