7 octobre 2021Comments are off for this post.

L’influence de la police de caractères

Chaque jour, nous sommes influencés par les polices de caractères. Vous aussi, dès votre plus tendre enfance et sans avoir de lien particulier avec le métier de l'image! Consciemment ou non, les différentes formes d'écritures donnent une première impression sur un mot avant même de le lire. Voyons ensemble quelles sont les grandes familles de caractères et l'émotion qu'elles dégagent.

Que fait la police?

Mes enfants ont su déchiffrer rapidement des mots emblématiques, qu'elles connaissaient avant même de savoir lire. Il s'agit bien entendu de marques, mais dont les logos sont très typographiques: Migros, Coop, Alloboissons, etc. Bien entendu, la couleur et la position du mot en fait également des éléments identifiables. Une enseigne lumineuse donne déjà une indication sur le type de mot que l'on va lire, par exemple.

Aussi, nous sommes habitués à voir certains mots écrits avec une certaine police de caractères. Car les différentes typographies donnent du caractère au texte! La plupart du temps, on demande en premier lieu à une police qu'elle soit lisible. Mais elle transmet dans le même temps beaucoup d'émotion. Elle est en quelques sorte l'intonation qui manque à la lecture mentale.

Familles de caractères

Il existe plusieurs grandes familles de caractères. Une classification en onze familles a été inventée par Maximilien Vox en 1954. Il s'agit des classiques (humanes, garaldes et réales), modernes (didones, mécanes et linéales) et d'inspiration calligraphique (incises, scriptes, manuaires, fractures et gaéliques). Aujourd'hui, les linéales tirent leur épingle du jeu dans le design moderne. Elles ont de ce fait des sous-catégories très utiles à leur classification: grotesques, néo-grotesques, géométriques ou humanistiques.

Les onze familles de caractères de Vox.

Influence d'une police sur un mot connu

Alors que donneraient les logos que l'on connaît s'ils utilisaient une police d'écriture différente? J'ai fait l'essai avec quelques marques emblématiques: Vogue, Nutella, iTunes, Energizer et Instagram.

Nous avons mélangé les polices de caractères des logos de Vogue, Nutella, iTunes, Energizer et Instagram.

Nous remarquons ainsi de nombreux points qui destabilisent. L'élégance du logo de Vogue n'a pas la même énergie avec l'Helvetica Neue Black Condensed Italic utilisée par Energizer. Energizer n'évoque pas la même stabilité-dynamique avec la Billabong du logo d'Instagram. Instagram semble désuet avec la Myriad utilisée par iTunes. iTunes a une force qui ne convient pas à tout le spectre de musique qu'il propose avec l'Avant Garde Gothic du logo de Nutella. Enfin, Nutella n'évoque pas le même plaisir à tartiner avec la Bodoni utilisée dans le logo de Vogue.

La boucle est bouclée. Chaque type de caractère évoque une émotion, un ambiance, un style. Le travail des graphistes et des communicants en général est de jouer avec ces émotions pour créer des compositions adéquates, harmonieuses.

Combien de polices de caractères?

Il est couramment conseillé de ne pas excéder trois types d'écritures différentes sur un support, police, fonte, taille et couleur confondues. Cependant, un professionnel de la mise en page joue différemment avec cette règle pour la composition d'une carte de visite que pour l'édition d'un magazine. Comme toujours, il est nécessaire de privilégier la lisibilité, donc donner du poids à la hiérarchie, et l'homogénéité, donc avoir une ligne harmonieuse tout au long de la lecture d'un support.

Certains designers pensent n'avoir besoin que d'une sélection de 10 à 20 polices de caractères de qualité pour réaliser la totalité des créations de leurs carrières. La police Helvetica, créée en Suisse par Max Miedinger en 1957, est un bel exemple de caractère qui a été utilisé pour de multiples applications. Sa dimension internationale en fait une écriture utilisée autant pour la signalétique des métros New-Yorkais, mais aussi les logos de Lufthansa, Jeep, 3M, Laurastar, Orange, Tupperware ou les paquets de cigarettes neutres appliqués en France dès 2015.

Au contraire, certains créateurs n'imaginent pas se limiter à quelques polices alors que le monde en compte des dizaines de milliers.

En définitive

Le sujet est vaste et ses ramifications feront certainement l'objet de prochains articles. Cependant, nous pouvons imaginer à quel point le choix d'une police de caractères est un socle pour transmettre l'émotion souhaitée dans une bonne image d'entreprise.

N'hésitez pas à réagir à cet article en le partageant à des personnes intéressées ou en nous envoyant vos commentaires à bonjour@fluide.ch !

Adrien Quartenoud


Sources:

9 septembre 2021Comments are off for this post.

Quels sont les tarifs des graphistes en Suisse?

Il n'est pas toujours facile de parler d'argent en Suisse. Le marché graphique se base le plus souvent sur le temps de travail. Mais alors quel est le coût réel d'un graphiste? Quels prix sont pratiqués et pourquoi tant de différences?

Uberisation du travail graphique

À l'ère du tout gratuit, nous sommes habitués à consommer des informations, utiliser des applications ou bénéficier de produits à prix dérisoires. Il est donc possible d'acheter un logo avec vos couleurs préférées pour quelques euros, ou de créer un site en quelques clics. Ceci peut s'expliquer par la robotisation ou par l'uberisation du travail graphique.

Certains services se basent en effet sur des technologies de robotisation et d'automatisation qui permettent au client de faire le travail lui-même à moindre frais. Ainsi, en sélectionnant quelques logos qui plaisent, l’algorithme en propose d'autres qui ont un aspect similaire. Au client de travailler encore pour choisir une couleur, un positionnement, ajouter le nom de l'entreprise, etc. En plus du prix défiant toute concurrence, l'avantage est de pouvoir voir le résultat en direct sur des mockups (montages du logo en situation) et de pouvoir télécharger des fichiers finaux après quelques minutes. Par contre, il est probable que le visuel sur lequel repose toute l'image de marque de l'entreprise se retrouve également chez un confrère d'une région voisine ou sur un produit opposé à vos valeurs.

D'autres plateformes proposent des services de graphistes humains de par le monde. Il s'agit là d'uberisation du travail graphique. Des étudiants ou freelances s'inscrivent tels des chauffeurs Uber, s'engageant à produire des idées à la chaîne, rapidement et pour quelques yens. Ainsi, le client choisit parmi des propositions de graphistes avec lesquels ils n'ont jamais échangé à propos de souhaits, valeurs ou émotions. Le résultat peut être satisfaisant, à nouveau, selon son niveau d’exigence et son budget. Cependant, une fois le travail achevé, difficile de poursuivre une relation de confiance avec des personnes situées sous d'autres latitudes.

Les avantages des graphistes locaux

Comme dans chaque domaine, les travailleurs suisses sont plus onéreux. Aussi, nous pouvons espérer que les salaires perçus reviennent à leur tour dans l'économie locale. Les plus-values des professionnels locaux se manifestent à plusieurs niveaux. Une graphiste en phase avec l'environnement de son client est impliquée et a envie que cela fonctionne. Elle peut mettre son expérience au profit du client. Le graphisme suisse a une renommée internationale et la qualité du service rendu est bien souvent à la hauteur de nos attentes helvétiques. En discutant ouvertement et sans entrave, il est également naturel d'intégrer complétement les valeurs du client et d'effectuer un suivi sur plusieurs années.

La base temps est relative

Le temps à passer sur un projet est difficilement palpable pour une personne externe au métier. De plus, la vitesse d'exécution d'un travail peut varier d'un professionnel à l'autre sans influencer la qualité du rendu. Selon l'inspiration du moment, l'implication du client, ses attentes ou les problèmes rencontrés, deux projets similaires peuvent totaliser un nombre bien différent d'heures de travail.

Le cerveau des créateurs alternent en effet les phases de réflexion, de conception, de création et de production. Nous devons constamment résoudre des problématiques graphiques, techniques et sémantiques. Une idée vient parfois durant la nuit, ou un après-midi peut-être moins inspirant qu'un autre… À tout cela s'ajoute évidemment les tâches administratives et organisationnelles. Il est humainement difficile d'être productif et créatif durant les 8 heures que composent une journée de travail. Le temps passé sur un projet doit donc également tenir compte de ces contraintes.

Tarifs des graphistes en Suisse

Répartition du coût de graphisme pour un franc.

Trois grandes catégories de créatifs font partie du marché Suisse: les étudiants, les indépendants et les agences. Les étudiants d'écoles d'art font des expériences lucratives qui enrichissent leur portfolio. Cet argent de poche est libre de taxes et charges sociales. Leurs tarifs sont donc souvent très bas, dès CHF 20.-/h. Les graphistes indépendants, quant à eux, sont soumis a des charges sociales et professionnelles obligatoires, mais souvent pas à la TVA. Leurs tarifs en Suisse peuvent varier entre CHF 80.- et 160.-/h, selon l'expérience. Enfin, les agences de communication ont des avantages de stabilité et pérennité. La charge se répartit sur plusieurs personnes. Les tarifs de base du marché varient de CHF 120.- à 180.- hors taxes.

Aussi, pour un franc investi dans une agence de communication telle que la notre, environ 40 centimes sont dédiés à la création, 20 concernent la vente et l'administration, tandis que les charges sociales, frais généraux, impôts et amortissements se partagent équitablement les 40 centimes restants.

Comparaison déraisonnable des tarifs

Pour effectuer une petite comparaison, basons-nous sur le tarif préférentiel de CHF 138.-/h HT, dont nos clients bénéficient dès 30h de travail (voir nos CGV). Ce tarif est atteignable pour une demande classique d'un logo avec charte graphique et site web vitrine ou une brochure de présentation. Il représente certainement une bonne moyenne des agences ou graphistes locaux.

Chaque métier a ses spécificités, ses contraintes, ses bénéfices. Comparaison n'est pas raison, car tout le monde a le même objectif en tête, celui de gagner correctement sa vie en s'épanouissant sur les plans professionnel et personnel. Cependant, l'exercice est intéressant.

Ainsi, pour l'équivalent d'une heure de création graphique, il est possible d'obtenir:

  • 59 minutes de médecine alternative,
  • 57 minutes de réparation de votre voiture,
  • 45 minutes de support informatique,
  • 27 minutes de soins dentaires,
  • 21 minutes d'assistance juridique.

En définitive

Local, créatif, au service de votre business, le travail de communication d'une agence locale est sans aucun doute le choix logique à faire pour les entrepreneuses et entrepreneurs visionnaires et en phase avec la réalité du terrain. Avant de demander une estimation du coût de votre projet, assurez-vous qu'elle soit gratuite et sans engagement, comme chez nous. Ainsi, il vous sera possible de comparer en toutes connaissances de cause et à juste titre cette fois-ci, afin de trouver le partenaire qui vous correspond.

Adrien Quartenoud


Sources:

Article mis à jour le 14.12.2022 selon nos tarifs 2023.

26 août 2021Comments are off for this post.

5 pistes pour assurer ses vœux de fin d’année

Trouver un cadeau pour ses clients, envoyer une carte de vœux de fin d'année à temps, ou souhaiter la nouvelle année pas trop tard... Il est parfois difficile de savoir quoi faire, comment s'organiser et quelles sont les possibilités. Dans quel but faire une communication de fin d'année? Je vous propose cinq points clés pour aborder votre communication de fin d'année sereinement.

1. Vendre mieux ou entretenir une relation d'affaires?

Dans beaucoup de commerces, une grande part du chiffre d'affaires annuel se fait en décembre. Pour mettre toutes les chances de son côté, il vaut donc mieux communiquer en amont. L'objectif est clair: s'insinuer dans la tête des prospects afin qu'ils pensent à notre entreprise au moment des achats de Noël, en décembre... Cette communication-ci n'est pas si différente du reste de l'année. Mis à part la focalisation sur des produits grand public avec une petite ambiance de fête, il s'agit surtout de rappeler à notre cible que nous sommes présents, que nos produits ou services sont pertinents, qu'ils peuvent compter sur nous en fin d'année.

C'est un peu différent pour l'entretien d'une bonne relation commerciale. En effet, à moins que vous proposiez des services pour réaliser les bonnes résolutions classiques — perdre du poids, faire du sport, etc. — lorsque l'on souhaite de bonnes fêtes à un client ou partenaire, ce n'est pas le moment de lui glisser un message de vente frontal ou de lui proposer des services. Mais alors qu'aimerions-nous recevoir, en tant que cible?

2. Les cartes de vœux en papier sont-elles has been?

Il y a de multiples manières de créer des cartes de vœux: les sérieuses, les rigolotes, les fun, les wow, les bof... La carte reflète le soin de l'entreprise, son goût, ses valeurs. Tout est possible, de la simple carte imprimée et signée, à l'objet conceptuel imprimé-sur-papier-cartonné-avec-découpe-laser-timbrage-à-chaud-et-vernis-sérigraphique. Il n'y a souvent que le budget qui freine les possibilités créatives. Car oui, un travail d'impression de qualité est une plus-value émotionnelle et de standing, mais elle vaut quelques sacrifices financiers.

Les vœux de fin d'année sont avant tout des messages émotionnels qui font appel à des ressentis. En choisissant l'option de la carte créative imprimée. Les cinq sens du destinataire sont prêts à analyser le moindre petit message ou souvenir. Le papier a cette force. Celle d'être dans le réel, l'avantage du toucher, de la vision parfaite, de l'émotion à l'ouverture d'une enveloppe...

3. Qu'en est-il des vœux par e-mail?

Mon sentiment est assez tranché, bien que je sois convaincu par la communication digitale. Selon moi, les courriers électroniques souhaitant joyeux Noël ou la bonne année, quelle que soit leur qualité, est assimilable à du spam. Il paraît un peu trop facile de rédiger un e-mail en vitesse avant de boucler son ordi et partir en vacances. Le récipiendaire a plus de mal à ressentir de l'émotion, ou de penser qu'on a pris du soin et du temps pour lui, via ce média qui est souvent son quotidien opérationnel.

Il est cependant possible de faire des e-mails de Noël qui fonctionnent. Pour contrecarrer les arguments du paragraphe précédent, je préconise les clés suivantes:

  • L'objet du courriel doit être catchy et donner envie de lire son contenu;
  • Le contenu textuel doit aller droit au but, refléter de bonnes valeurs, comme l'authenticité;
  • Devrait contenir un élément multimédia personnalisé.

Quels que soient les moyens mis en œuvre, je conseille de faire une petite vidéo. On pourrait y voir, non pas uniquement la personne qui dirige l'entreprise, mais bel et bien la personne qui envoie les vœux. Même avec une qualité smartphone, un beau et sincère "Joyeux Noël et merci beaucoup pour l'année écoulée" avec l'émotion de l'image et de la voix devrait faire son petit effet!

Il est temps d'oublier les animations toutes faites que l'on trouve en ligne avec des petits sapins et des grelots. C'était innovant dans les années 2000, et c'est déjà loin.

4. Offrir un objet personnalisé, un goodie, une douceur

Le niveau supérieur à une simple carte est de l'envoyer avec un objet pratique ou gustatif. Du tire-bouchons à la bouteille de vin, du stylo au chocolat, tout est possible. Il est important de garder à l'esprit le sens que l'on met au cadeau. Pourquoi offrir des biscuits? Pourquoi pas un couteau suisse? Quel budget a-t-on? Est-ce qu'on marque l'objet de notre logo? Est-ce que cela va être utile à notre client? Ai-je réfléchi au à la communication globale? En résumé, j'utiliserais la formule e=cm2 : La cible x le message x le moment = De l'émotion.

5. Rétroplanning: Prenez de l'avance sur le retard!

La fin de vacances estivales rime souvent avec une reprise en grandes pompes. Tout le monde est de retour, les clients ont de nouvelles envies, ils souhaitent réaliser une multitude de choses avant leurs prochaines escapades... Il est dès lors difficile de consacrer du temps à sa communication de fin d'année. Pourtant, si l'on veut obtenir du travail de qualité, tant en terme de création graphique, de personnalisation d'objet que de prise de vue vidéo ou d'impression, il est nécessaire d'avoir une vision sur plusieurs mois.

Voici un exemple de rétroplanning pour assurer sa comm de fin d'année:

  • Mi-décembre: Le client doit recevoir un colis avec une belle carte de vœux de fin d'année et un objet personnalisé.
  • Début décembre: On prépare les colis pour La Poste.
  • Fin novembre: Chaque partie du cadeau est produite (les adresses, la carte, l'objet et l'emballage)
  • Début novembre: On envoie la création de la carte à l'imprimerie.
  • Début octobre: On commande l'objet personnalisé.
  • Fin septembre: On mandate un graphiste pour créer une belle carte de vœux et la personnalisation de l'objet.
  • Mi-septembre: On a notre idée, notre budget, notre message.
  • Début septembre: On fait un brainstorming ou on mandate une agence, pour trouver la bonne idée.

En définitive

Transmettre une émotion de qualité dans ses vœux de fin d'année nécessite du temps de réflexion, de création, de production. La formule e=cm2 (cible x message x moment = émotion) aide à comprendre dans quel esprit imaginer cette communication annuelle. Une agence telle que Fluide Communication peut vous aider à trouver la bonne idée et à organiser l'ensemble du processus.

Adrien Quartenoud